Notre dernier bulletin est en ligne!!
Cliquez ici

Charte paysagère

INTRODUCTION

Le paysage se définit d’après la Convention européenne du paysage comme « une partie de territoire telle que perçue par les populations dont le caractère résulte de l’action de facteurs naturels et/ou humains et leurs interactions ».
A ce titre, chaque communauté est donc dépositaire de son territoire et est responsable de la valeur paysagère qu’elle lui attribue. Le paysage renvoie, également, aux structures naturelles, économiques et sociales qui expliquent sa genèse, son évolution ou sa permanence mais renvoie également à la perception, à la représentation des populations qui l’habitent et le modèlent.

Il est donc porteur d’identité et de qualité de vie et par conséquent constitue un enjeu :

- social avec le cadre de vie et de travail,
- culturel avec la valorisation du patrimoine architectural et naturel,
- économique car participe à l’attrait d’activités notamment touristiques.

Ainsi, le paysage est en constante évolution en raison des choix individuels et des orientations collectives. Les interventions sur une portion de territoire par un particulier ou une collectivité engagent sa responsabilité à l’égard des valeurs collectives et publiques du paysage.
Si on y prend pas garde, le paysage arcachonnais risque la banalisation et la suppression de toutes marques distinctives, des spécificités territoriales, un estompage des caractères. Un paysage banalisé est un paysage non perçu, non approprié et rejeté, il devient hostile aux populations y résidant.
Si les paysages exceptionnels ont fait l’objet assez tôt de réglementations, la gestion qualitative des paysages ordinaires du quotidien reste à faire.
C’est pourquoi, la mairie d’Arcachon, dans le cadre de ses compétences, garante et gestionnaire du paysage, souhaite rappeler les orientations prises en matière de valorisation du paysage arcachonnais conformément aux prescriptions du Schéma de Mise en Valeur de la Mer du Bassin d’Arcachon, approuvé par Décret n° 2004-1409 du 23 décembre 2004, du Schéma Directeur d’Aménagement et d’Urbanisme, approuvé par arrêté préfectoral du 24 novembre 1987, mis en révision pour devenir le Schéma de Cohérence Territoriale, et des orientations paysagères du Plan d’Aménagement et de Développement Durable transcrites dans le Plan Local d’Urbanisme de la Ville mais également inciter chaque particulier à une meilleure prise en compte du paysage, par l’élaboration d’une charte paysagère.

Cette charte qui est un outil de sensibilisation et d’éducation afin de promouvoir une prise en compte du paysage arcachonnais a pour objectif :

- de décrire les caractéristiques du site,
- d’identifier les différentes entités paysagères,
- de définir les enjeux paysagers de la commune.

La charte a été établie à partir des études et documents suivants :

- Le Schéma de Mise en Valeur de la Mer du Bassin d’Arcachon
- Connaissances et valorisation des paysages de Gironde ; B. Follea, C. Gautier
- La ville sans qualités ; I. Joseph
- Le paysage urbain ; J.M. Loiseau, F. Terrasson, Y. Trochel
- Lire le paysage lire les paysages ; Centre Interdisciplinaire d’Etudes et de Recherches sur l’Expression Contemporaine
- Arcachon 150 ans d’histoire ; M Guédon
- Arcachon ; E Keller
- Arcachon : villas et personnalités ; E Keller
- Le sud bassin ; E Keller

Poker websites gbetting.co.uk/poker sign up bonuses